Délégué du CICR en 1949 et 1950 auprès des réfugiés palestiniens. Jean Mohr se sent toujours concerné par leurs problèmes

Après sa licence à l’Université de Genève, Jean Mohr travaille une année dans le domaine de la publicité puis part comme délégué du CICR pendant deux ans s’occuper des réfugiés palestiniens /1949-1950 ( deux ans qui l’ont fortement marqué. A cette époque, il n’est pas encore photographe, nais il continuera par la suite à s’intéresser constamment aux problèmes des palestiniens, à la fois ceux d’Israël et à ceux de leur diaspora.)

A000P00N00a2
A000P00N00a4
A000P00N00a5
A000P00N00a6
A001P01N06
A001P05N16A
A104P11N12
A105P05N27
A105P28aN24
CD001N044